Patrick Schein

|

Le blog de l'Or Équitable

Bonjour tout le monde ! Pourquoi ce blog ?

10/02/2010 at 12:34

Bienvenue dans le blog de l’Or Équitable !

Ce blog servira à la fois à vous maintenir informés de l’actualité autour de l’Or Équitable, mais également de tribune pour partager avec vous mes réflexions et commentaires sur ce métal précieux à forte valeur sociale.

Depuis peu l’Or fait la une de l’actualité ; on a l’impression qu’il s’agit d’une nouvelle ruée ! En effet, le métal précieux n’a jamais été aussi haut, non parce qu’il se raréfie, mais plutôt parce qu’il retrouve sa fonction de valeur refuge, après plus de vingt années de morosité, à un moment où l’économie mondiale traverse une période incertaine et remplie de déséquilibres.

Mais pendant que la planète s’emballe sur la flambée de l’Or, personne ne se soucie de savoir d’où vient notre Or. En 2009, l’extraction minière d’Or a atteint 2 500 tonnes, soit l’équivalent d’environ 62 milliards d’euros. Au bout de la chaîne, 1 800 tonnes ont été transformées en bijoux et achetées par nous, les consommateurs.

En regardant de plus près, on se rend compte que 90 % de l’Or produit dans le monde est extrait par seulement 10 % de la main-d’œuvre du secteur. Le reste occupe 10 à 15 millions de mineurs faisant vivre environ 60 millions de personnes dans 50 pays, essentiellement du Sud. De plus, il s’agit d’une industrie très concentrée : les 15 plus grandes sociétés productrices totalisent près de 50 % de l’extraction mondiale. La première, Barrick Gold, représente à elle seule un dixième de l’offre minière mondiale.

Il est donc temps de faire évoluer la perception qu’ont les consommateurs et les acteurs du secteur (joailliers, fabricants, commerçants) de l’extraction minière aurifère, et de replacer l’Homme au centre de son économie.

Lors d’un voyage d’étude réalisé pour le Programme Global du Mercure en 2006 en Afrique de l’Ouest, nous avons pu constater ce décalage de manière criante. D’un côté, un des géants miniers produisait 8 tonnes d’Or en employant presque 3 000 personnes (emplois directs), et de l’autre, un pan entier de l’économie nationale, avec 200 000 mineurs artisanaux qui extrayaient bon an, mal an, environ 7 tonnes d’Or.  De plus, côté industriel, tout est importé : l’énergie, la technologie, une partie de l’encadrement, les produits chimiques. Ce qui a pour conséquence, si l’on ajoute les dividendes versés à l’extérieur, que seule une faible partie (que j’estime aux alentours d’un tiers) de la valeur de l’Or profite à l’économie du pays. Alors que côté artisanal, presque tout est fait à la main avec très peu de mécanisation, ce qui a pour effet que, selon mes estimations, 90 % de la valeur de l’Or extrait reste dans le pays.

Cela signifie que l’Or (ressource non renouvelable) artisanal fournit beaucoup de travail à des gens qui en ont besoin. Alors que s’il est extrait industriellement, il ne fixera plus les populations dans les campagnes et favorisera donc l’exil de ces mêmes gens dans des villes déjà surpeuplées.

Cet cas, extrême mais réel, montre l’utilité de l’extraction artisanale aurifère dans le monde. Évidemment, il faut l’encadrer afin de réduire son impact environnemental au minimum, sans oublier que l’industrie minière est franchement médiocre dans ce domaine. Ainsi, pour produire 20 grammes d’Or (une bague par exemple), un des géants du secteur utilise plus de 50 000 litres d’eau et produit près de 50 tonnes de déchets miniers.

Cet exemple nous montre l’importance de l’origine de l’Or. Entre deux alliances identiques, un consommateur responsable préférera sûrement porter celle qui a fourni du travail à 80 fois plus de gens.

L’Or artisanal, c’est de l’Or « fait main ». De l’or qui fournit du travail à des gens qui en ont besoin. S’agissant d’une ressource non renouvelable, ce concept, avec l’accroissement continu de la population mondiale, devient d’une importance grandissante.

Ce blog a donc pour vocation de replacer l’Homme au centre de l’économie de l’extraction aurifère. À un moment où des voix, parmi les plus reconnues au monde, demandent aux responsables politiques que les indicateurs économiques évoluent pour prendre en compte la durabilité, la qualité de vie, la répartition des ressources, et qui concluent que la croissance n’est pas l’unique facteur de développement, il est temps d’appliquer les mêmes principes au secteur de l’extraction aurifère, qui plus est lorsque nous avons affaire à une ressource non renouvelable, donc finie. Ainsi, pourquoi continuer à classer une mine d’or au nombre de lingots qu’elle produit ? Pourquoi ne pas l’évaluer en fonction de la part de la valeur créée qui demeure dans le pays producteur, du nombre de personnes qu’elle fait travailler localement et du pourcentage de redevances qu’elle verse aux États ? J’appelle cela : replacer l’Homme au centre du secteur de l’extraction aurifère.

Je crée donc ce blog afin de propager ces réalités et convictions. Il doit servir à sensibiliser les consommateurs, qui possèdent le plus grand levier pour faire évoluer la situation, car ce sont eux qui achètent les bijoux. Il est également destiné à conscientiser les acteurs de la filière (joailliers, fabricants, commerçants). Ce blog est aussi ouvert aux idées et analyses des autres acteurs qui défendent cette vision de l’extraction aurifère.

Replaçons donc l’Homme au centre du secteur minier aurifère et soutenons un artisanat minier aurifère responsable !

Longue vie et prospérité à L’Or Équitable !

Patrick Schein

Mineurs De la Cie Minière AURELSA © P. Schein

  • Share/Bookmark

Laissez une réponse

XHTML : vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>